Le zona au Québec : une souffrance personnelle et un enjeu de santé publique

8 août 2018
15542 Views
Le zona au Québec : une souffrance personnelle et un enjeu de santé publique

Le zona au Québec : une souffrance personnelle et un enjeu de santé publique

(EN) Le zona est causé par le virus varicelle-zona, le virus qui est à l’origine de la varicelle. Plus de 90 % des Canadiens âgés de plus de 50 ans ont déjà contracté la varicelle et sont donc susceptibles d’être atteints du zona.

Selon les estimations, 130 000 Canadiens sont touchés par le zona chaque année et, au Québec seulement, plus de 27 000 consultations médicales étaient attribuables au zona en 2015.




Le zona se manifeste généralement par une éruption cutanée s’accompagnant de vésicules douloureuses sur la poitrine, l’abdomen ou le visage. La douleur est souvent décrite comme une douleur sourde, une sensation de brûlure, de coup de poignard ou de décharge électrique. L’éruption cutanée est parfois suivie d’une névralgie postzostérienne (NPZ), une douleur qui peut persister pendant des mois ou des années[i]. Les adultes plus âgés et ceux dont l’état de santé affaiblit le système immunitaire risquent davantage d’être atteints du zona.

  • Selon un récent rapport publié par le Comité sur l’immunisation du Québec, le zona génère des coûts annuels moyens de 25 millions de dollars pour le système de santé québécois et est à l’origine de près de 600 hospitalisations et 10 décès chaque année.
  • Les personnes atteintes du zona ont indiqué avoir perdu en moyenne 9,1 journées de travail en raison de la maladie.



Dans le cadre d’un récent sondage mené par Léger pour le compte de GSK afin d’évaluer les connaissances des Québécois sur le zona et ses répercussions, quelques statistiques ont été dégagées :

  • Plus de la moitié des répondants (52 %) ont contracté le zona ou connaissent quelqu’un qui en a été atteint.
  • 78 % personnes ayant eu le zona ont signalé que la maladie avait gravement altéré leur qualité de vie.
  • 85 % des répondants savent que des vaccins existent pour prévenir le zona.
  • 60 % des Québécois reconnaissent l’importance de l’immunisation contre le zona, mais 30 % estiment ne pas être à risque de contracter la maladie.




Votre médecin est votre meilleure ressource pour vous informer au sujet du zona et vous recommander les vaccins qui vous conviennent.

Le zona au Québec : une souffrance personnelle et un enjeu de santé publique

www.leditionnouvelles.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez et commentez !

You may be interested

Comment élever des enfants avec un budget limité
Actualité
29897 views
Actualité
29897 views

Comment élever des enfants avec un budget limité

Palam - 20 septembre 2020

Comment élever des enfants avec un budget limité (EN) La vie de famille peut entrainer des coûts importants, comme les fournitures scolaires à l’automne, les activités parascolaires…

Une nouvelle étape de vie pour votre chiot
Actualité
29897 views
Actualité
29897 views

Une nouvelle étape de vie pour votre chiot

Palam - 20 septembre 2020

Une nouvelle étape de vie pour votre chiot (EN) Bien que la pandémie associée à la COVID-19 ait facilement pu entraîner un baby-boom, il semble que tout…

La série Netflix Kobra Kai, la suite des films culte The Karate Kid
Actualité
29885 views
Actualité
29885 views

La série Netflix Kobra Kai, la suite des films culte The Karate Kid

Palam - 19 septembre 2020

La série Netflix Kobra Kai, la suite des films culte The Karate Kid Le film original Karate Kid est sorti en 1984, c'était un film d'arts martiaux…

Most from this category